mardi 29 septembre 2015

Jack est scrap 6h1/7

Tournée dans les années 90, la série est censée prendre place dans le Dehcho, quelque part entre Fort Liard et Fort Simpson, mais en fait, elle a été filmée en Alberta.
Mireille –ainsi nous dit-elle qu’elle s’appelle- ne se promène pas arborant un drapeau aux couleurs de la Schizophrénie, sa matrie d’adoption, mais quelque chose d’indéfinissable dans ses traits te rappelle ces femmes croisées au hasard de tes vagabondages et de tes déroutes, hantées, déchirées, tragiques, ne serait-ce qu’une maigreur récurrente, comme si leurs cauchemars les liposuçaient de l’intérieur.
Mireille est soudainement parmi nous, manifestation de la déraison, interface du chaos.  45 ans peut-être, leggins noirs sous une jupe violette, un dreamcatcher accroché au cou, un visage chevalin entouré de longs cheveux noirs envahis de mèches blanches.
Et elle va à… Lynx River?
Nellie écarquille ses yeux, Georges et Martha se regardent, perplexes.
-Lynx River, vérifie Martha?
La femme acquiesce d’un signe de tête.
-Je crois pas que vous vous rendiez aujourd’hui. On va vous emmener au village.
Mireille nous suit. Personne d’entre nous ne dit mot. Comme si, tacitement, nous convenions que c’est la seule chose à faire. En tout cas le commencement.
Elle, elle sort la tête par la fenêtre et regarde le fleuve qui rapetisse. Pour ensuite se caler dans la banquette. «J’arrive enfin, dit-elle, l’air rêveur, un sourire aux lèvres.»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire