lundi 8 décembre 2014

Jack est scrap 6b/7


Georges vient d’une grande famille de Kakisa, dans le Dehcho. Trois générations plus tôt, ses grands-parents suivaient les troupeaux de caribous, et voilà que lui est devenu –un temps- député, son frère archéologue, sa sœur dirige le seul groupe environnemental panterritorial du Nord et prononce des conférences en Europe. Certains disent que toutes ces études ont été payées en s’arrogeant des fonds fédéraux destinés aux communautés. Enfin.
Bien sûr, il y a eu des coûts à tout ça, il y a eu l’écorchure des pensionnats indiens, avec son cortège de cauchemars, dont l’acculturation. Georges a réappris laborieusement sa langue, le South slavey, sur le tard. Il a dû réapprendre bien des choses du reste, la première étant peut-être de vivre le cœur léger.
« Vous autres les Blancs, je vous aimais pas tellement avant.» C’était la première chose que j’avais entendu Georges dire, lors d’une rencontre du groupe Rainbow Valley sur le thème de l’inventaire moral. «Pendant des milliers d’années, tout allait bien ici.  Puis vous êtes venus ici et vous avez pris la terre et l’eau. Vous nous avez mis dans des pensionnats et nous avons perdu notre langue, nous avons perdu qui nous étions. Vous nous avez enlevé l’esprit, qui était dans toutes choses, le vent, les canards et l’herbe, et vous l’avez enfermé dans l’église.»
Il a quand même cheminé dans sa détestation, la preuve étant qu’il a fait admettre Burton dans un on the land program, un programme de désintoxication et de renforcement basé sur le retour à la nature, aux traditions.



Burton, le seul Blanc de tout le programme, il n’y en a pas eu d’autres depuis, ça a pris toute l’autorité de Georges pour que ce soit possible. Et même là, certains n’ont pas hésité à le traiter de fou; en plein milieu d’un Conseil, devant des hauts fonctionnaires de la Santé et des Services Sociaux, les chefs du Dehcho, des représentants des communautés, son propre frère lui a dit :  «Georges, ta cure de désintox, ça a pas fonctionné. T’es pire qu’avant »
Georges a fait admettre Burton dans un on the land program, et voilà qu’il veut le ramener dans le Dehcho pour une étude sur l’impact de la fonte du pergélisol sur les modes de subsistance traditionnels.
Burton… Qui d’autre que lui pouvait trouver normal –je crois que c’est le mot qu’il a employé- de passer un mois dans le bois, seul avec des Amérindiens, à renouer avec les rites de ses ancêtres? Burton… Quel autre Blanc dégrisé aurait pu finir par être accepté et même aimé par une bande de pochards d’élite Dénés sur le sentier de la rédemption?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire