lundi 23 juin 2014

Jack est scrap 3

Ça a de l’exotisme, les Territoires du Nord-Ouest.  Pas celui de Prague ou de l’Ouzbékistan, fatalement. Un exotisme plus pudique, dissimulé. Ou carrément sournois? Déjà en partant, personne ne choisit un nom aussi banal que Territoires à moins de chercher à se cacher. On s’appelle  Malawi ou Nebraska, Italie ou Alaska, ça, ça va, Mais Territoires, c’est comme Etats-Unis, c’est pas un nom, c’est comme si t’appelais ton fils Enfant, ta fille Organisme Féminin.
Territoires du Nord-Ouest, un nom qui s’oblitère de lui-même. La raison sans doute pour laquelle, lorsque j’ai dit à mes amis que j’allais bosser à Yellowknife, un grand nombre d’entre eux s’est exclamé : «Wow, tu t’en vas au Yukon, chanceux!»
Difficile pourtant de dissimuler un pays aussi immense, qui comporte deux des plus grands lacs du monde, des frontières avec six provinces et territoires; en partie ou en totalité d’ailleurs, plusieurs d’entre elles faisaient jadis partie des TNO. Et tout cela, peux-tu comprendre, appartenait à la seule et unique compagnie de la Baie d’Hudson.


Mais, oui, exotisme il y a, celui qui d’une canadianité décalée, éclatée. Inquiétante étrangeté? Croiras-tu qu’ici il y a 11 langues officielles? Qu’il n’y a pas de partis politiques, et que le Premier ministre n’est pas élu par les citoyens mais par les députés? Croiras-tu cet endroit où il y a plus d’accidents sur l’eau que sur la route, parce que des routes, il y en a si peu?
En juin près de Yellowknife, un corbeau a percuté des fils, il est tombé en flammes sur le sol et le feu s’est propagé. Dans la capitale, le ciel était obscurci, des cendres voltigeaient dans l’air irrespirable. 
Voilà mon ami, voilà un peu du peu de ce que je sais des Territoires. J’y suis qu’un étranger après tout, comme ces milliers d’asiatiques qui y viennent tous les ans contempler les aurores boréales. Des corbeaux en feu, le soleil de minuit, des aurores divines, des rivières fabuleuses, des peuples méconnus,  il n’y a pas besoin de légendes aux Territoires, les faits se suffisent.
En amont des lacs et du Mackenzie d’ailleurs, au Sud, se trouve Fort McMurray, qui pourrait tout aussi bien s’appeler Mordor.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire